Crime de lèse-majesté

Cela faisait quelques jours que Firmin et Séraphine s’étaient croisés, se jaugeaient, se frôlaient. Et cet après-midi agréable annonçait les prémices de leur union. Tendrement, ils avaient échangé quelques caresses malgré le bourdonnement ambiant et le manque d’intimité environnant puis, n’y tenant plus, ils s’étaient rapprochés.  Emportés par le désir de voir leur corps ne faire plus qu’un, il n’eurent pas conscience de la menace qui s’approchait inexorablement et, alors que Séraphine s’abandonnait enfin à Firmin, d’une pichenette le destin les frappa…

– Yes !!! 

– …….

– Chériiiiii ?

– Ouiiiiii ?

– J’ai réussi ! J’ai buté deux mouches d’un seul coup !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

13 commentaires sur « Crime de lèse-majesté »

    1. J’ai beau être cambroussienne, je rechigne à tuer les insectes à mains nues, même les moustiques, c’est dire.. Non, là c’était le premier torchon journal qui m’est tombé sous la main…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s