Nuisances

Quand vient le crépuscule, la cambrousse reprend son paisible ronronnement.  Les tracteurs rentrent au bercail, les merles, chardonnerets et autres mésanges reprennent possession de leurs quartiers. Chouettes hulottes et grand-ducs entament leurs rondes de nuit en poussant leur complainte. Soudain, une alarme retentit et rompt la quiétude de ces instants.

À Paris, dans une grande ville, quelques visages se dessineraient sur les fenêtres : certains, propriétaires, pour s’assurer que leur véhicule n’est pas la cible de voleurs, les autres, agacés qu’un chat trouble le soir, préféreront qu’un as de la cambriole taise enfin la nuisance sonore.

Dans une grande ville, oui. Pas ici. Ici, on ne s’alarme pas puisque l’on sait d’où elle provient. Puisque, ici, lorsque l’alarme se fait entendre, il n’est nul besoin de regarder à l’extérieur, il suffit tout simplement de regarder NuméroBis. Les yeux durs, les poings fermés, elle l’a décidé : elle n’ira pas se coucher.

Publicités

6 commentaires sur « Nuisances »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s