Nouveau venu

J’ai un nouveau voisin !

Je l’ai aperçu au loin hier pour la première fois. Il prenait possession de son nouveau domaine, l’arpentant de long en large tout en jetant quelques coups d’œil furtifs sur les environs. Je l’observais du bureau : plutôt pas mal dans son genre, un port de tête altier, une démarche aisée… Un séducteur sans  nul doute !

NuméroBis a interrompu ma rêverie :  il était l’heure d’installer la demoiselle sur son trône, je me suis exécutée. À mon grand étonnement, il était encore là lorsque je suis revenue. Il semblait même, mine de rien, venir dans ma direction ! Prenant mon courage à deux mains, j’ai décidé d’aller à la rencontre de celui que je côtoierai quotidiennement désormais. Mais lorsque je suis sortie, il s’était envolé. Serait-il timide ?

à priori, oui…

Alors, comment le trouvez-vous, mon nouveau voisin ?

*** EDIT : Il s’agit d’un pivert (ou pic-vert pour tout savoir sur lui, c’est ici). Pardon pour la qualité des photos ; je n’avais qu’un vieux compact APN à portée de main lorsque ce jeune homme est passé sur mon terrain.

Publicités

16 commentaires sur « Nouveau venu »

    1. Comme l’a indiqué par la suite Petitesmarionnettes, il s’agit bien d’un pic-vert. J’ai ajouté à ton attention, mais aussi à celle des lecteurs qui le souhaitent, un lien permettant d’en savoir plus sur cet animal…

    1. et là j’me sens con. Je réponds après tout le monde, et j’ai pas rafraîchi la page. Excusez, je sors. Voir mon pic-vert à moi. (Oui j’en ai un aussi dans mon jardin qui aime mon bouleau :))

  1. Au jardin, quasiment à Genève, un couple vient régulièrement en hiver. Il faut qu’il fasse froid et/ou qu’il y ait de la neige pour qu’on le voie. Sinon ils restent à l’extérieur de l’agglomération. Rien à craindre des chats: les nôtres les ont toujours prudemment ignorés. Il faut dire que c’est un oiseau costaud avec un bec impressionnant. Chez nous,il fait plein de trous dans la terre, dans lesquels il va chercher les fourmis ou les vers de terre. Les trous sont bien visibles mais se rebouchent automatiquement avec les premières pluies.

    Nous l’appelons « Le Bel Oiseau ».

    Bon week-end
    Marie, Genève

    1. Effectivement, d’après ce que j’ai lu ici ou là ce sont effectivement des oiseaux qui fuient les habitations. Il y a quelques couples dans ma cambrousse, mais c’est la première fois que je vois l’un des spécimens s’installer sur la pelouse et venir à 6 mètres de la maison…

      Bienvenue ici Marie de Genève 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s