Tous les cris, les SOS…

Les quat’zhabitants de la Cambrousse sillonnent Leroy Merlin à la recherche d’étagères modulables pour NumberOne et éviter ainsi de jouer à Koh-Lanta lors de chaque incursion dans ses quartiers. Après un arrêt d’une demi-heure au stand dessin que NuméroBis ne voulait plus quitter, nous atteignons enfin le graal. Soudain un cri désespéré se fait entendre :

– Mamaaaaaaaaaaaaaan !

Je vérifie : NuméroBis est à ma pogne gauche, NumberOne à côté de son père. Nous sommes au complet ! Vraiment, il y a des parents qui devraient faire plus attention à leurs rejetons… Je jette un oeil aux alentours pour trouver la source : sans résultat.

– Mamaaaaaaaaaaaaaan !

Cette fois-ci, c’est NuméroBis qui s’est exprimée, sur le même ton que le premier appel.

Je me demande si c’était simplement pour faire un jeu d’écho ou pour, à l’instar des chiens des 101 Dalmatiens (oui, j’ai des références qui claquent), relayer l’appel de détresse…

Publicités

10 commentaires sur « Tous les cris, les SOS… »

  1. Toujours flippant d’entendre les cris ds les magasins… Jusqu’à se rendre compte que parfois ladite maman est à côté et que ce n’est qu’un cri désapprobateur pour cause de non accession à la demande du criant.

  2. Mes enfants peuvent appeler maman cinquante fois même si je suis à côté d’eux tant que je ne m’arrête pour dire qu’est-ce que tu veux. Il sdoivent penser que si je ne réponds pas c’est que je n’entends pas.

    1. Je ne sais pas comment tu fais. Je réponds toujours rapidement mais c’est surtout que je ne suis pas top patiente et le « mamaaaaaaaaaaan » sur un ton lancinant a tendance à me scier les nerfs.

  3. il m’arrive régulièrement de me retourner en entendant un de ces « mamaaaaaaaaaaaaan » et puis je réalise que les monstroux ne sont pas avec moi et que donc je ne suis pas concernée par ce cri !

    Et sinon vous vous souvenez du sourire béat que vous avez eu la première fois qu’on vous a dit « Maman » ? Bon ok, quand c’est 79 fois par jour c’est moins émouvant…

    1. Je me souviens ; même qu’ils ne le font pas exprès au départ. Je suis sûre que c’est pour que l’on refasse des pitreries qu’ils réitèrent le vocable indéfiniment (évidemment, en overdosage, ça lasse quelque peu)… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s