Fleur de ma vie

Aujourd’hui, je reçois le témoignage édifiant (les témoignages sont toujours édifiants ou ne sont pas) d’un petit jeune accro.

Alors, voilà, curieusement ça a commencé après la fin d’un long et épuisant voyage où je pensais enfin sortir du tunnel. On m’en a proposé sur un ton bienveillant, un sourire aux lèvres. Je ne me suis pas méfié, je n’étais encore jamais sorti. J’y ai goûté. J’ai aimé. Il y avait aussi cette sensation de bien-être qui m’envahissait à chaque dose, une chaleur réconfortante.

Moi, je débarquais dans ce milieu inconnu, glacial, je n’ai pas su dire non. Surtout au départ, je n’avais rien mangé, je ne mangeais rien juste la came me suffisait. Puis, rapidement, c’est devenu le cercle infernal : jour après jour, il me fallait ma dose, plus forte, en plus grande quantité. Je gardais le même dealer, celui au doux sourire, j’ai entendu parler du syndrome de Stockholm  et je pense que c’est ce qui s’est passé dans mon cas.

On m’a bien dit qu’il existait des substituts. Les avis divergeaient et des collègues m’ont informé : « ce n’est pas la même chose ». Certains avaient goûté un temps à la même came que moi puis, rapidement, étaient passé au substitut, d’autres n’avaient connu que ce dernier. Finalement, ça m’était égal, ce que je prenais m’épanouissait.

Au bout de quelques mois, j’ai réussi à m’alimenter. Au départ c’était juste quelques cuillères de légumes, de fruits, puis j’ai réussi à digérer les féculents. Je pensais que je parviendrais à décrocher : j’avais oublié la nuit. Les nuits où l’on se sent seul, oublié. L’état de manque fait alors son apparition. C’est là que je retombe dans la dépendance la plus dure, que je contacte encore et encore ce doux visage que désormais j’appelle « Maman ».

P.P.

À toutes les mamans, aux papas aussi…

EDIT : Billet hommage à l’attention de LMJ, MumAddict, Clem La Matriochka, Miss Brownie et les autres…

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

14 commentaires sur « Fleur de ma vie »

    1. Wooow, ce compliment de la part de la grande prêtresse des « billets superbes dont le lecteur cherche et recherche le sens, ne le trouve pas toujours mais le note dans son inconcsient, quelque part », me va droit au coeur.

  1. Bonjour,

    Je découvre ton blog, je tombe par hasard sur ce billet, j’adore! Très joli texte à donner la chair de poule.
    Je reviendrais très vite te lire, c’est certain.

    A bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s