Pssst? Tu dors ?

L’un des avantages lorsque l’on habite la cambrousse, c’est que l’on peut faire dormir les loupiots dans leur propre chambre. Ce qui normalement devrait nous permettre de passer de bonnes nuits. Normalement. Notre chambre étant disposée sous celle de NumberOne, connu dans le milieu comme  le Déménageur, il n’est pas rare que nous soyons réveillés par la chute de son cheval, une poupée quelconque quand ce n’est pas l’Artiste qui descend involontairement de sa couche.

Dernièrement, nous avons dû cohabiter à quatre dans la même chambre. C’est là que j’ai pensé à  Koh-Lanta. J’ai compris ces gens, sauf que là, il n’y avait pas Denis Brogniart (dommage, je rêvais d’être éliminée). Nous avions couché les marmots assez tard, en espérant que la phase de rire et d’excitation passée, la fatigue l’emporterait. Une heure plus tard, je manque de me faire bombarder de doudous en ouvrant la porte. NumberOne et sa sœur comptant (comment ?) sur ma surdité, ma cécité ou un Alzheimer précoce se plaquent immédiatement dans leur lit façon ninja et feignent le profond sommeil.

Mon Demi se dévoue et se couche alors sur le matelas auto-gonflable disposé dans la pièce à notre attention. Son installation permet de calmer les enfants. Lorsque je reviens tous dorment mais la pièce n’est pas exempte de bruits. Ah, la douce mélopée du grincement du composite plastique contre le parquet à chaque mouvement des dormeurs…  Je m’endors enfin. Pas longtemps, l’aîné, lui-même installé sur son matelas à air grinçant, joue avec la fermeture éclair de son sac de couchage. Quand le zip-zip cesse, deux impolies choisissent cet instant pour converser à haute voix sous ma fenêtre. Le son de leur propos m’assoupit mais je suis réveillée quelques minutes plus tard par la sensation d’être sur un radeau en pleine mer : mon Demi vient de se retourner. Je referme l’œil vers trois heures. Je suis encore éveillée deux à trois fois en proie à un violent mal de mer (de mère ?). Par chance, Morphée vient à mon aide pour quelques minutes quand je sens une présence au-dessus de moi. On m’observe. Des mouvements encombrés… Des murmures… Et j’entends alors très distinctement  :

– Ron pichhhh… Ron pichhhhhh…

Le tout est ponctué d’un rire cristallin. Il est cinq heures. Debout dans son lit parapluie, NuméroBis, hilare, s’approche. Elle a réussit à se dégager de sa duvette (dont l’ouverture est pourtant placée à l’arrière et sécurisée par deux agrafes de couture).

Je me demande s’il existe des camisoles taille 2 ans.

Ce soir-là, c’était le réveillon.

Ceci est ma participation au jeu organisé par Cranemou, ici (concours terminé)

Edit : Vous  êtes une jolie palanquée à arriver ici pour, si j’en crois vos requêtes, trouver une solution à ce fichu grincement de matelas gonflable. Alors ouvrez bien vos esgourdes, c’est cadeau : il suffit de glisser un drap, ou mieux une couverture,  entre le matelas et le sol. Ainsi, vous pourrez mieux entendre le doux ronflement de votre conjoint. Alors, on dit merci qui ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

15 commentaires sur « Pssst? Tu dors ? »

    1. Quand je pense que fut un temps les waterbeds étaient tendance (brrrr). A choisir, je préfère les lits de camp… Les amis, chez qui nous étions logés, étaient très fiers de nous montrer l’acquisition qu’il avait faite pour que nous soyons bien couchés. Difficile dans ces conditions de décliner l’invitation. Et comme je suis polie, le lendemain, j’ai répondu à mes hôtes qu’en effet j’avais dormi comme un bébé.

  1. J’ai un matelas gonflable pour dépanner quand ya un enfant qui vient dormir mais jamais je ne pourrais moi même y dormir, ça me donne le mal de mer en effet ! c’est une invention de sadique ce matelas !

  2. Non seulement, ça donne le mal de mer mais ça se dégonfle assez vite.
    Donc, pour vous épargner ces désagréments, vos enfants ont décidé de vous réveiller plus tôt. Ne sont-ils pas bien élevés ?

  3. j’aime beaucoup quand ils font un bordel monstre mais se jettent dans leur lit en simulant un sommeil de plomb dès que tu ouvres la porte… n’est-ce pas (déjà ? encore ?) une charmante façon de nous prendre pour des C…. ?
    Quand au matelas gonflable : même pas en rêve !!!

  4. Oh la nuit pourrie !!! Au début de ma lecture je me suis dit : »mais pourquoi n’a-t-elle pas mis un drap sous le matelas ??? » :)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s