Reprise en deux tours

S’il est un sujet sur lequel nous transigeons pas avec NumberOne, c’est la politesse, le respect d’autrui.  Alors qu’il avait trois ans, les petites phrases magiques comme « s’il te  plaît« , « merci« , « je t’en prie » étaient acquises. C’était évidemment sans compter l’influence des petits caciques de bacs à sable et parfois, celle tout aussi inacceptable, des adultes. Nous le reprenons donc régulièrement afin qu’il n’oublie pas ces règles élémentaires.

Ainsi, ce midi-là, alors que je venais de servir les convives attablés, j’interpelle mon Demi :

– Dis, tu veux bien me donner le poivre ?

NumberOne s’est penché vers moi, a approché sa main de mon oreille et m’a glissé un discret :

– Maman ! On dit « s’il te plaît ! ».

Je ne l’avais pas volé même si, en l’espèce, c’était l’hôpital qui se moquait de la charité. J’aurais probablement oublié cette petite anecdote si, le soir-même, tandis que je lui faisais un câlin après sa tournée d’adieu familiale, je n’avais pas annoncé en guise de boutade :

– Dis-moi, tu gardes le meilleur pour la fin ?

Choqué, il me regarde et corrige :

– Mais non, Maman, on ne dit pas le meilleur pour la fin. On dit LA meilleure, parce que tu es une femme, tu vois !

N’en déplaise à certains, j’en retiens essentiellement que le féminin l’emporte sur le masculin.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 commentaires sur « Reprise en deux tours »

  1. Bon, quand il aura 13 ans, sache que cette formule sera significative d’un truc à te demander.
    Pour le moment, enjoy.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s