Chaud-froid

Elle pleurait la première fois que je l’ai entendue ce matin. Pressée de la soulager, je suis montée en enjambant les marches quatre à quatre. Drapée dans sa duvette, elle tend ses bras et ses joues rebondies et me chuchote un « pipi« .

J’enlève sa couche restée intacte durant la nuit et installe le royal fessier sur son trône attitré. Dès qu’elle a terminé, je prélève son dépôt et l’ajoute au compte courant.  Avec sa robe de chambre en guise de manteau d’hermine, elle encercle ses bras autour de mon coup et me déclare son premier « t’aime, Maman ! » assorti d’un baiser sonore.

Sous le coup de l’émotion, je la couvre de baisers quand soudain j’entends une petite voix s’élever :

– Ouh ! Ah piiiiiiique !

Je ne sais pas vous, mais moi je me suis poilée (même si, c’est vrai, elle pique un peu, sa bise).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 commentaires sur « Chaud-froid »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s