Révolution

À la faveur d’une année supplémentaire, tout cela a changé. Les évènements relatés dernièrement n’auraient pas eu la même saveur si j’avais reçu mon cadeau d’anniversaire quelques mois en avance (oui, bon). C’était le jour J, l’heure H, Minute – 5 et, alors que je faisais mollement réchauffer la tambouille du soir, NumberOne a passé furtivement la tête dans la cuisine et m’a informée : « Papa, il va t’offrir un iPhone noir !« . Pour l’effet de surprise, on repassera (à ce propos, s’il apprend un truc au sujet du gros bonhomme à la houppelande rouge et blanche, c’est certain, il caftera le pot aux roses à sa soeur qui en est friande, le 24 décembre).

Je dresse la table et, par miracle (ou simplement parce c’est un jour extraordinaire), ma fine équipée arrive moins de 10 min après le 3ème « A tableeeee ! » et nous dînons. Au dessert (c’est une pure forme rhétorique ; il est assez rare que nous en mangions), j’ouvre les paquets amoureusement scellés par mon Demi qui ignorait que son fils venait de lui jouer la grande scène de Brutus vis à vis de César. Sans grande surprise, c’est un smartphone à pomme qui fait de moi une vraie blogueuse à part entière (négligeos le fait que ces billets deviennent disparates). Je m’extasie néanmoins : « Hiiiiiiiii ! » et entreprend de jouer avec ce nouveau doudou.

Évidemment à côté, ça ne rate pas :
Maman ? Tu me prêtes ton iPhone ?

Tu quoque fili ?

Publicités

Génération Geeko-mobile # 4

Le Père Noël a, comme chaque année et malgré les bonnes résolutions prises l’an précédent (moins de cadeaux, moins de dépenses), généreusement pourvu les enfants. NumberOne a notamment reçu une tablette Vtech grâce au concours gagné chez la Mère Joie.

Depuis, chaque soir, il y consacre une vingtaine de minutes. Hier, sa tablette à la main, il annonce :
– Maman, je prends mon ordinateur : je vais travailler dans mon lit !

Je ne cille pas (j’ai noté que la batterie montrait des signes de faiblesse), mais cette toute nouvelle routine suscite l’intérêt grandissant d’un mètre et quelques poussières de pitreries. Saisissant l’ardoise magique, elle se dirige vers l’escalier qui mène à sa chambre, prend un air important, se retourne et s’écrit :
– Maman, Bis ‘teur !

(Edit pour les non-initiés au langage NuméroBissien : « Maman, NuméroBis emmène son ordinateur ! »)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Génération Geeko-mobile # 3

Il y a près de deux semaines, nous nous sommes rendus au Mont Saint-Michel suite à une requête de NumberOne. Par jeu, plus que par besoin d’une réelle assistance guidage, nous avons sorti le GPS. Mon Demi, les yeux fixés sur la route, m’entend marmonner contre l’appareil :

– Tu veux utiliser le GPS ?

– Oui, juste pour ne pas prendre la route qu’il indique…

– Alors ? C’est bon ?

– Non, c’est pas bon, il met un temps fou à se lancer !


Nous possédons l’unique modèle qui démarre au diésel, quand il daigne démarrer.

– Papaaaaa ? C’est quoi un GPS ?

C’est un outil qui permet de trouver le chemin d’un endroit à un autre.

( Ouais, quand ça fonctionne, hein…)

– Et comment ça marche ?


Profitant d’un feu écarlate, mon Demi me jette un coup d’œil, je hausse les épaules ; la question ne m’a pas été adressée (chance !).

– Alors, il y a une machine dans ciel qui calcule l’endroit où l’on se trouve par rapport à l’endroit où l’on veut aller. Ensuite, le programme nous indique la route à suivre.

(enfin, normalement, quoi)


NumberOne lève les yeux au ciel, à part quelques mouettes, un avion, aucune machine à l’horizon.

– Elle est où la machine ?

– On ne peut pas la voir car elle est dans l’espace. Elle tourne autour de la terre et elle reçoit et envoie des informations. De toute façon, c’est un peu compliqué, tu comprendras mieux quand tu seras plus grand…

– Ah oui… Tu veux parler du satellite !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Génération Geeko-mobile – iNo

Il n’y a pas de smartphone à la maison ; je n’ai ni BlackBerry, ni iPhone, ni Galaxy X23482. D’une part parce que j’ai déjà un mobile classique, d’autre part parce que je peux très bien me passer d’internet pendant une durée de 4 h sans ressentir des effets de manque importants (anxiété, humeur exécrable ou tremblements).

 

Cet après-midi-là, en allant à sa séance de piscine sur laquelle je reviendrai prochainement, NumberOne me pose LA question :

– Maman, tu sais ce que c’est un Yaille-Phone ?

– Euh… Tu veux parler d’un iPhone, n’est-ce pas ?

– Non, non, un Yaille Phone !

 

Je donne ma langue au chat ; il savoure sa victoire et, d’un petit sourire vaguement hautain, daigne m’instruire :

– Un Yaille Phone, c’est un téléphone carnivore !!!

 

Possesseurs du mobile à la pomme, vous êtes prévenus ! À quand la mention « Attention mobile méchant ! » ?

 

Espace de lecture

Lorsque j’étais enfant, il n’était pas rare que je me dirige vers le lieu des commodités accompagnée du moindre document qui me tombait sous la main. A défaut, je lisais et relisais la composition du désodorisant chimique du coin (la variété vint plus tard avec les protections hygiéniques).

Aujourd’hui, bien qu’il ne sache pas encore lire, NumberOne fait de même… ou presque. Cas concret ce matin :

– JE VAIS AUX TOILETTES !


Puis s’adressant à son ordinateur Cars

– Toi ! Tu viens avec moi…

Génération geeko-mobile

Nous sommes invités chez des amis, sur le point de partir en retard d’une 1/2 h à l’heure comme il se doit, NumberOne monte dans sa chambre puis revient accompagné de son ordinateur FMQ. Mon Demi le regarde :

– Non, tu n’en as pas besoin, tu ne vas l’utiliser ; c’est juste une soirée : on ne va pas rester très longtemps…

– Mais, Papa, j’en ai besoin ; ça fait très longtemps qu’il n’est venu avec moi !

 

 

NumberOne promène ses jouets comme d’autres leurs animaux de compagnie, qu’on se le dise !