Poulets au vinaigre

« je n’y suis pour rien, cela arrive quand la salade est trop vinaigrée ».

Voilà ce que « notre » Gégé ex-national a déclaré aux forces de l’ordre lors d’un contrôle d’alcoolémie. Faisons taire les langues de vipère qui doutent que ses repas soient composés de salades et gageons plutôt que celle servie aux poulets fût largement goûtée.

Depardieu serait-il une fine mouche ? Je vous laisse le soin de décider quoiqu’il en soit il mérite largement que lui soit décerné le César de la salade.

Publicités

En voiture s’il vous plaît !

Hier, armés des invitations gagnées chez Natacha, NumberOne et votre servante sommes allés voir le deuxième volet des aventures de la plus célèbre des voitures rouges après la Ferrari : Flash Mc Queen (Cars 2 pour les heureux et heureuses néophytes qui ne vivront pas en rouge pendant les années à venir) !

Première surprise à l’arrivée ; nous ne nous sommes pas refoulés à l’entrée, nous prenons une paire de lunettes enfant et entrons dans la salle.  Deuxième surprise : nous sommes seuls, un papa et trois enfants nous rejoignent et nous attendons tous sagement les bandes annonces…  Alors que je profite de ce délai pour relire l’histoire à NumberOne afin qu’il suive plus facilement l’action, l’ouvreuse fait son apparition :

Vous êtes pas dans la salle 7  ! Vous êtes dans la salle 1 ! (Ça c’est curieux, pourtant, en entrant j’ai noté que nous jouxtions la salle 8, elle-même suivie de la 9, etc…) La salle 7 est au fond du couloir à droite !

Nous nous exécutons et la découvrons, la 7. Pile avant la salle 2 donc, logique…

Quand nous arrivons c’est trop tard pour le court-métrage, nous nous installons néanmoins confortablement (avé la douillette couverture estampillée FMQ). J’observe régulièrement NumberOne pendant le film, il sourit et, s’il n’avait pas ses lunettes, je pourrais voir les étoiles dans ses yeux…

À la sortie, je lui demande ses impressions et ce qu’il en retenu :

C’était super ! Y’avait Martin et Flash Mc Queen et des explosions et Mc Missile !

Voilà la loquacité de NumberOne dans toute sa splendeur ! Vous n’en saurez pas plus ! Heureusement qu’on lui lisait régulièrement le livre en prévision de la séance…