Baignade en eaux troubles

Chaque mercredi, pour NumberOne, nous nous rendons à la piscine pour les cours destinés aux périscolaires (moins de 6 ans).

L’an dernier, je l’accompagnais jusque dans les douches : je tenais NuméroBis d’une main, le gel douche dans l’autre, tout en tentant de savonner l’impétrant nageur. C’était à chaque fois un pur bonheur puisque d’une part, nous étions autant de parents que de marmots, avec les petits détails qui font toujours plaisir :

  • 8 douches en état de fonctionnement pour 45 marmots à doucher,
  • une configuration similaire dans les vestiaires où il faut jouer des coudes et du postérieur pour espérer trouver une place sur le banc et réussir à habiller l’aîné dans une mêlée qui n’est pas sans rappeler le rugby, d’autant plus que certains ont la bonne idée de faire entrer les grands frères et sœurs dans cet étouffoir.

Cette année, donc, j’avais décidé que NumberOne :

  • irait seul au vestiaire,
  • prendrait soin de mettre tous ses vêtements dans le sac à suspendre au porte-manteau,
  • se doucherait (puis se sècherait avant de flanquer son peignoir sur le sol détrempé des douches),
  • et s’habillerait enfin comme un grand.

Comme à la maison en quelque sorte… Sauf qu’à la maison, une fois, deux fois, trois fois, je passe la tête par la porte pour m’assurer du bon déroulement des opérations…

Enfin, depuis l’an dernier il a fait des progrès avec quelques fantaisies ; comme le jour où j’ai retrouvé NumberOne serein et nu comme un ver, prêt à enfiler son maillot, au milieu des filles (le lascar s’était paraît-il trompé  de vestiaire)… Désormais, dans le bassin, il réussit à nager (enfin presque) et à plonger (presque)… Enfin, dernièrement, il nous a révélé un talent inconnu jusqu’alors :

– Aujourd’hui, j’ai réussi à essuyer mes yeux en restant la tête dans l’eau ! 

Avouez que ce n’est pas commun…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Je di(s) !

Le soir venu, l’heure du coucher est propice aux histoires racontées ; celles des livres ou celles de la journée. C’est bien évidement le moment idéal pour procrastiner en inventant des monstres cachés sous le lit (les moutons, ça compte ?), en réclamant un verre d’eau ou en prétextant un besoin urgent. Mes loupiots ne font pas exception mais pas ce soir. Ce soir NumberOne a décidé de me confier une vérité, de celles que l’on apprend en cours de récréation :

– Tu sais quoi ? L’an dernier, on jouait à la Guerre des Étoiles mais maintenant, on joue à un jeu encore mieux !

– Ah oui, c’est quoi ce jeu ?

– Maintenant, on joue à  StarWars !
En souriant, je l’informe que ces deux jeux en sont un seul, l’un en VF, l’autre en VO. Il m’écoute, perplexe, puis réfute mes explications. J’assène alors le coup de grâce :

– Tu dois me croire, NumberOne… Je suis ta mère !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Génération Geeko-mobile # 4

Le Père Noël a, comme chaque année et malgré les bonnes résolutions prises l’an précédent (moins de cadeaux, moins de dépenses), généreusement pourvu les enfants. NumberOne a notamment reçu une tablette Vtech grâce au concours gagné chez la Mère Joie.

Depuis, chaque soir, il y consacre une vingtaine de minutes. Hier, sa tablette à la main, il annonce :
– Maman, je prends mon ordinateur : je vais travailler dans mon lit !

Je ne cille pas (j’ai noté que la batterie montrait des signes de faiblesse), mais cette toute nouvelle routine suscite l’intérêt grandissant d’un mètre et quelques poussières de pitreries. Saisissant l’ardoise magique, elle se dirige vers l’escalier qui mène à sa chambre, prend un air important, se retourne et s’écrit :
– Maman, Bis ‘teur !

(Edit pour les non-initiés au langage NuméroBissien : « Maman, NuméroBis emmène son ordinateur ! »)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des nouvelles du coin…

Je suis enfin de retour de la planète Disneyland où j’étais totalement déconnectée du monde de la blogosphère dont le ciel s’est assombri en raison de ce billet. Celles qui n’ont pas ouvert les vannes à sa lecture, peuvent également se rendre ici ; c’est là que j’ai déposé mes (l)armes.

J’envisageais de faire un billet sur mon séjour dans cet autre monde, de ma rencontre avec la très charmante Carole (6 ans aujourd’hui !) ou le retour chaotique en train, cela viendra peut-être la semaine prochaine. Entre-temps, je vous laisse sur la dernière réflexion de NumberOne qui, installé confortablement sur le trône, s’est écrié :

– Maman ! J’ai fait un pipi minuscule et un caca majuscule !

Bon week-end à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chassez le naturel, il revient au galop…

en l’espèce, il revient armé. Ainsi, ce mercredi, jour des enfants (appelé également fête des tympans par les mamans ne disposant pas encore d’un sonotone), NumberOne a cartonné. Après avoir transformé sa chambre en capharnaüm, il a délocalisé son action dans celle de sa sœur puis, comme cela ne suffisait pas, a propagé son œuvre dans le salon.

Prochainement, ce ne sera pas le Père Noël qui passera mais probablement Jean-Balthazard, le fils du Père Fouettard, pour quelques morceaux de charbons factices dans ses chaussons.

 

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Not so cool…

NumberOne boude depuis 10 min devant sa soupe. Avec sa paille, il forme un tourbillon dans son bol :

– Tu n’aimes pas la soupe ?

– C’est pas ça.

– Tu préfères une cuillère plutôt qu’une paille ?

– Non, c’est pas ça.

– Ben, qu’est-ce qu’il y a alors ? C’est trop chaud pour toi ?

– Non ! C’est trop tiède !!! Ça me fait mal à la gorge quand c’est trop tiède !

 

Évidemment.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ho ! Ho ! Ho !

Il est des rencontres qui vous changent un homme, une femme et parfois un enfant. Parce que depuis quelques semaines NumberOne commençait sérieusement à dépasser les bornes des limites, que son comportement de futur ado laissait envisager le pire. À savoir : son fichage dans les « pas sages ».

Ce n’est pourtant pas sa rencontre avec le bonhomme dimanche qui a fait évoluer son attitude. C’est le mail qu’il lui a adressé, photo à l’appui. Là, j’ai vu mon enfant se métamorphoser : « Maman, je me mets en pyjama !« , « Maman, je veux vraiment ranger ma chambre !« . Il m’a fallu un remontant quand il l’a fait. « Maman, je me couche ! » (moi aussi).

Donc NumberOne a changé. Enfin presque :

– Maman, quand est-ce qu’il vient déjà, le Pèr-No ?

Je vous jure... Les ravages de l'alcool, à c't âge-là...

Rendez-vous sur Hellocoton !